KRIMPADENN 2.0

"Haute Tension" d'Alain Robert

Publié dans: NOUVELLES > BIBLIO
 1 m 65, 50 kilos. Alain Robert n'était pas taillé pour réaliser des exploits surhumains. Et pourtant, il a, toute sa vie, relevé les défis les plus inouïs. Depuis les huit étages de l'immeuble familial qu'il grimpe à l'âge de 12 ans parce qu'il a perdu ses clés, jusqu'aux 828 mètres de la Burj Khalifa qu'il escalade devant 100 000 spectateurs au souffle coupé à Dubaï, en passant par les voies les plus extrêmes des falaises sur lesquelles il parfait sa technique, Alain Robert n'a jamais reculé devant la difficulté ni même l'impossible.

Malgré son vertige chronique. Malgré ses crises d'épilepsie. Malgré ses nerfs sectionnés, ses os broyés et autres séquelles de chutes qui le rendent invalide à 66 % selon le verdict des experts médicaux, bluffés par son mépris de la douleur et des pronostics alarmistes. Malgré la prison, aussi, où il séjourne souvent : dans certains pays, on ne part pas à l'assaut des gratte-ciels sans se frotter avec la justice.

Il faut lire cette histoire pour comprendre comment une volonté s'éveille, s'affirme, s'impose.


Alain Robert fait partie de ces hommes qui, dans une quête effrénée et vitale de liberté, interrogent nos limites, en les soumettant aux frayeurs viscérales des simples mortels que nous sommes. L'ennemi qu'il s'ingénie à combattre depuis toujours porte un nom que nous connaissons bien : le vide. Alain Robert est un champion d'escalade. Il a grimpé, sans protections, au sommet de plus de 70 gratte-ciels.

 

1 m 65, 50 kilos. Alain Robert n’était pas taillé pour réaliser des exploits surhumains. Et pourtant, il a, toute sa vie, relevé les défis les plus inouïs. Depuis les huit étages de l’immeuble familial qu’il grimpe à l'âge de 12 ans parce qu’il a perdu ses clés, jusqu’aux 828 mètres de la Burj Khalifa qu’il escalade devant 100 000 spectateurs au souffle coupé à Dubaï, en passant par les voies les plus extrêmes des falaises sur lesquelles il parfait sa technique, Alain Robert n’a jamais reculé devant la difficulté ni même l’impossible.
 
Malgré son vertige chronique. Malgré ses crises d’épilepsie. Malgré ses nerfs sectionnés, ses os broyés et autres séquelles de chutes qui le rendent invalide à 66 % selon le verdict des experts médicaux, bluffés par son mépris de la douleur et des pronostics alarmistes. Malgré la prison, aussi, où il séjourne souvent : dans certains pays, on ne part pas à l’assaut des gratte-ciels sans se frotter avec la justice.

Il faut lire cette histoire pour comprendre comment une volonté s’éveille, s’affirme, s’impose.

Alain Robert fait partie de ces hommes qui, dans une quête effrénée et vitale de liberté, interrogent nos limites, en les soumettant aux frayeurs viscérales des simples mortels que nous sommes. L’ennemi qu’il s’ingénie à combattre depuis toujours porte un nom que nous connaissons bien : le vide.

Alain Robert est un champion d’escalade. Il a grimpé, sans protections, au sommet de plus de 70 gratte-ciels.

Informations supplémentaires

  • Titre: Haute tension
  • Auteur(s):

    Alain Robert

  • Editeur: Cherche Midi
  • Date de parution: jeudi, 13 mars 2014
  • Couverture: Couverture
  • ISBN: 978-2-7491-1793-5
  • EAN: 9782749117935
  • Prix: 17 €
  • Poids: 0,298 Kg
  • Dimensions: 14,0 cm × 22,0 cm × 1,9 cm
Lu 1908 fois Dernière modification le mardi, 11 mars 2014 13:42
A cause du spam, les commentaires des visiteurs sans compte sur Krimpadenn sont lus avant d'être publiés. Merci de votre compréhension.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir